MEILLEURS PRIX GARANTIS
pour toute réservation en ligne
ou par téléphone


Nos engagements
L'hôtel sera fermé du 12 novembre 2017 au 10 février 2018.
Coffrets cadeaux

Histoire de Carnac

Carnac, commune du Morbihan, a une riche histoire. Cela explique son patrimoine abondant, constitué entre autre de 150 sites archéologiques.

 

Carnac et la Préhistoire

Les premières traces d'habitats sur le site de Carnac, à l’abri des falaises de Saint Colomban, remontent au Vème siècle av-JC. Mais, l'époque préhistorique qui a fait la renommée de la ville à l'échelle mondiale, est le néolithique. L'héritage mégalithique laissé, est inestimable: Des alignements, Des tumulus, dont le plus connu est le Tumulus Saint Michel et des cairns (amas de pierre en breton). Ces-derniers ont d’ailleurs laissé leur empreinte dans l'étymologie du nom de la ville: Carnac. 

 

Carnac et l'époque Romaine

La villa gallo romaine de Bosseno, découverte par James Miln en 1874, est le témoignage le mieux conservé de cette époque à Carnac.

 

Carnac et le Moyen-âge

Du  IVème au VIème siècle l'Armorique connait une vague de migration de peuples chassés de Grande Bretagne par des invasions barbares. Carnac, comme la majorité des villes de Bretagne, a conservé de cette vague migratoire un riche patrimoine culturel. En effet les Bretons ont christianisé l'Armorique et importé le culte des saints. Le saint patron de Carnac devient saint Cornély, patron des bêtes à cornes. Cette époque fut aussi marquée par la création des pardons, des fêtes religieuses toujours célébrées de nos jours dans les nombreuses chapelles de la ville.

 

Carnac au XIXème et au XXème siècle

La ville de Carnac perd une partie de sa superficie en 1864 lors du détachement de la Trinité-sur-mer. Cette séparation des deux communes est due à une demande des marins-pêcheurs, qui veulent  disposer d'une paroisse plus proche du port. 

C'est aussi lors de ce siècle, que Carnac commence à attiser la curiosité des archéologues, anthropologues, et paléontologues. En 1875 James Miln commence ses premières fouilles. Au début du XXème siècle Zacharie Le Rouzic  découvre l'entrée du Tumulus Saint Michel. Au bas, il y construit un point d'accueil, qui deviendra un peu plus tard l'hôtel Le Tumulus. 

Le XIXème et le XXème siècle marquent enfin l'arrivée du tourisme à Carnac. A partir de 1863 on aménage la dune de Beaumer à Port en Dro (toute la longueur de l'actuelle Grande Plage), et,  en 1901, on crée dans le bourg une gare faisant partie d’une ligne de chemin de fer entre Auray et Quiberon. L'essor de la station balnéaire se fait dans les années 50, et à la fin des années 70 Carnac est une station familiale reconnue de la côte Atlantique.